Femmes Joaillières, visionnaires et révolutionnaires

Ce sont des femmes inspirées et inspirantes. Des femmes qui sont parvenues à imposer leur vision créative dans le monde de la joaillerie alors dominé par les hommes. Des femmes audacieuses. Qui signent des bijoux qui suivent, et soutiennent même, l’émancipation de leurs paires.

Suzanne Belperron, Jeanne Toussaint, Renée Puissant : autant de noms méconnus du grand public. Pourtant, chacune a imprimé son époque de son style singulier en signant des bijoux à la sensualité tactile. Il est temps de faire sortir de l’ombre ces femmes dont la joaillerie actuelle porte encore l’empreinte.

Renée

Renée Puissant,
la puissance créative à l’état brut

Renée Puissant, née en 1896, s’inscrit dans une longue lignée de joailliers. Son père est Alfred Van Cleef. Sa mère, Estelle Arpels. Leur mariage a scellé l’union de deux puissantes familles de lapidaires et négociants, à l’origine de la maison Van Cleef & Arpels.

Tout naturellement, et sans avoir non plus appris le métier de joaillier, à l’instar de Jeanne Toussaint, Renée s’implique dans les activités de la marque. Veuve très jeune d’Emile Puissant, et jamais remariée, elle dirigera la marque entre 1926 et 1942. Elle forme avec le dessinateur René Sim Lacaze un duo créatif d’exception à l’origine de plusieurs brevets qui ont littéralement révolutionné le monde de la joaillerie, dont la minaudière ou le serti mystérieux.

La minaudière, concentré d’élégance

Renée Puissant commence par accompagner l’émancipation des femmes qui désormais fument et se fardent en public ; elle démode l’idée même de sac du soir ! Car sa minaudière, brevetée en 1932, rend désuète toute autre forme que celle, oblongue et plate, de ce quasi-bijou dans lequel ranger sa poudre, son rouge à lèvres, son peigne, son briquet et ses cigarettes. Ces boîtiers fins et luxueux, composés de petits compartiments bien ordonnés, sont de véritables concentrés d’élégance qui connaissent un succès fou. Ingéniosité suprême : le fermoir, en or ou en argent pavé de diamants ou serti de pierres précieuses, est souvent amovible et transformable en clip.

Le serti merveilleux, invisible pour les yeux

 

 

Avec cette innovation technique, Renée Puissant transforme l’art de monter, et donc de montrer, les pierres précieuses. Des rails en or accueillent des pierres calibrées – taillées en carré : elles viennent s’incruster bord à bord, sans griffe ni chaton, faisant entièrement disparaître la monture. Grâce à ce procédé révolutionnaire, Renée Puissant s’autorise les plus folles créations et leur insuffle des effets de couleur, de volume et de mouvement inédits. Il n’est qu’à voir les formes galbées et le style naturaliste des fleurs aux pétales de rubis du clip pivoine 1937 créé pour la princesse Faiza D’Egypte.

Des bijoux haute couture

Férue de mode, Renée Puissant, toujours élégante, tisse des liens étroits avec ce milieu et crée des bijoux qui évoquent l’univers de la couture, des tissus, des dentelles et des pompons. Jusqu’à imaginer un époustouflant plastron de diamants, tout en symétrie, encadré par deux rubans de diamants, et réalisé pour la reine Nazli d’Egypte en 1939.

L’ingéniosité poussée à son plus haut degré

Renée Puissant franchit encore un cap avec le bijou Passe-Partout, qui peut se porter en bracelet multirangs, en collier, en sautoir, en clip et même en ceinture ! Il devient l’une des meilleures ventes de la maison. Elle ne verra malheureusement pas l’incarnation d’un autre bijou à transformation, qu’elle avait imaginé, dans la lignée du Passe-Partout : sous le régime de Vichy qui traque sa famille, elle se suicide en 1942.

Le bijou Zip est son chef d’œuvre posthume, sorti en 1950 seulement, et pourtant imaginé avant la guerre. Il fallut en effet des années après la disparition de sa créatrice pour fabriquer ce joyau de virtuosité. Inspirée de la fermeture à glissière, cette pièce en or ou platine et pierres précieuses s’ouvre, pour être portée en collier, et se ferme (dans sa version bracelet) avec la même souplesse qu’une fermeture éclair : l’incarnation ultime de l’ingéniosité et de la créativité sans bornes de Renée Puissant.

La vision de Renée Puissant en images