Valérie Messika
© Messika
Rencontres

Valérie Messika

Messika

C’était écrit… Fille d’un illustre diamantaire, Valérie Messika fonde sa maison éponyme en 2005, toute dédiée… au diamant. Lassée du traditionnel slogan « le diamant est éternel », Valérie Messika désacralise cette pierre précieuse et inaugure une nouvelle ère où le diamant se fait récréatif et dans l’air du temps. Cette nouvelle écriture joaillière porte en elle la personnalité de la créatrice, sa gaieté et sa façon de vivre à 100 à l’heure.

Les paroles, « Diamonds are a girl’s best friend », issues de la chanson que fredonnait Marilyn Monroe, Valérie Messika pourrait se les approprier. Les diamants sont en effet sa passion. Et son intention est de revisiter le diamant et ses usages pour le libérer de son côté solennel. Les bijoux qu’elle crée, à la manière de tatouages, s’inscrivent sur la peau des femmes, avec sensualité. Leurs montures s’effacent intentionnellement derrière les diamants, dans un élan de finesse et de délicatesse. Valérie Messika imprime souplesse et mouvement à des bijoux tactiles et flexibles qui épousent les courbes des femmes. Les stars hollywoodiennes ne jurent d’ailleurs que par la créatrice ! A l’instar de Gigi Hadid ou Lady Gaga, Kate Moss, Selena Gomez et Charlize Theron.

Crédits photos : Les visuels illustrant les collections sont issus – en partie –  de la marque Messika. Nous témoignons nos remerciements à la Maison sans qui ce portrait n’aurait pas été si riche.

COLLECTION MOVE – 2007

La collection « Move », comme « mouvement », est devenue emblématique de la Maison Messika. En effet, les diamants de cette collection qui date de 2007 bougent au gré des allers et venues des femmes qui les portent. Ils représentent l’amour évoluant au fil du temps, amour slalomant sur la trajectoire imprévisible de la vie… « Move » résulte d’une approche différente de l’engagement et s’écarte de l’interprétation joaillière traditionnelle, qui se limite habituellement à la seule passion initiale.

© Getty Images

Les trois diamants mobiles caractéristiques de la collection, coulissent sur des rails grâce à un ingénieux système de serti clos. Ces 3 pierres précieuses incarnent l’amour d’hier, d’aujourd’hui et de demain, symbolisant l’impermanence du sentiment. Le design, devenu iconique, de « Move » sera décliné par Valérie Messika dans toutes les collections postérieures. Elle ira jusqu’à proposer une version homme : un pari osé, brillamment relevé par cette artiste que rien n’arrête !

COLLECTION ONCE UPON A TIME – 2008

« Il était une fois… » A l’heure du coucher de leurs petits, les femmes replongent dans les contes de fées qui ont bercé leur enfance. Valérie Messika apprécie ceux qui mettent en scène des héroïnes fortes – les Mulan, Reine des Neiges ou Yasmine, prenant leur destin en main et faisant preuve de courage et malice. Pour elle, la joaillerie n’est autre que les rêves transcendés de petites filles. Elle les incarne dans une collection joliment nommée « Once upon a time ».

© Messika

Valérie Messika signe des parures aux accents punk rock, tout en souplesse, volupté et légèreté : des bijoux inspirés des vêtements haute couture, s’ajustant parfaitement aux courbes des femmes qu’ils parent. « Once upon a time », qui fit sensation à sa sortie, jouit désormais d’une notoriété internationale grâce à la parure « Persian Drops » portée par la chanteuse Beyoncé dans le clip tourné avec son mari Jay-Z au Musée du Louvre en 2018 : un collier de diamants de 100 carats, inspiré des « Contes des mille et une nuits ». Il a nécessité à lui seul 1 300 heures de travail et le savoir-faire de quatre sertisseurs, deux polisseurs, un monteur-joaillier et cinq joailliers ! Une véritable incursion dans un univers féérique.

COLLECTION MAGNETIC ATTRACTION – 2021

Sentir l’autre, le toucher, apprécier à nouveau sa présence tout comme ressentir son énergie… Après la pandémie, période durant laquelle les contacts virtuels avaient remplacé les contacts physiques, Valérie Messika célèbre ce retour des rencontres et le bonheur de pouvoir se mouvoir librement. Soumis à une « Magnetic Attraction » – nom de la collection – les humains se rapprochent. Et entament un pas de deux. Dans cette collection, Valérie Messika semble, avec une virtuosité rare, faire danser les diamants.

© Messika

Seize pièces constituent la collection « Magnetic Attraction » qui met à l’honneur la taille « poire », aussi appelée « larme des dieux ». Cette forme rappelle les pointes des ballerines. Semblant animés, comme engagés dans une danse solaire et colorée remarquablement orchestrée, diamants jaunes (ou : jonquille), apportant une touche de chaleur, se mêlent aux plus classiques diamants blancs. Les bijoux de la collection forment aussi une gracieuse alliance, un fascinant ballet, avec le corps des femmes.

COLLECTION BEYOND THE LIGHT – 2022

« Beyond the Light », comme son nom l’indique, est une collection lumineuse et solaire, à l’éclat inégalé. Scintillants, ses bijoux brillent en effet de mille feux. Valérie Messika réussit le tour de force de capturer l’éclat presque divin des diamants. Et, dans cette collection, elle rend hommage à l’Égypte antique. Elle convie les femmes à un voyage mystique au cœur de cette destination fascinante, sur les traces de Cléopâtre, puissante, libre… et inspirante !

© Messika

Valérie Messika voulait frapper les esprits. Elle y parvient en relevant un « véritable défi joaillier » après que sa Maison s’est offert un diamant brut de 110 carats issu du Botswana. Elle en tire 15 pierres taillées, parmi lesquelles l’exceptionnel diamant de 33 carats qui illumine la pièce maîtresse de la collection « Beyond the Light ». Il en a fallu de l’audace pour mener à bien cette entreprise aventureuse. Le collier de la parure Akh-Ba-Ka compte à lui seul 2 550 diamants. Il a été conçu dans un design moderne et visionnaire qui réinterprète le mythique scarabée ailé égyptien.

Une sélection de créateurs
Alain Kimmerlé
© Les Bijoux Précieux
Maison Kimmerlé
Alain Kimmerlé
Philip Bonnet et Christophe Mariusse
© Les Bijoux Précieux
Aude Mathon
© Les Bijoux Précieux
Mathon Paris
Aude Mathon
Bernadette Pinet-Cuoq
© Haute Ecole de Joaillerie
Haute École de Joaillerie
Bernadette Pinet-Cuoq
Où trouver votre prochain bijou ?
À la recherche d’un bijou ? Découvrez où se trouve le détaillant le plus proche de chez vous.
Tous les points de vente