La parure d’émeraudes et diamants de Soraya
© Harry Winston
Bijoux Mythiques . 1951
La parure d’émeraudes et diamants de Soraya

La princesse aux yeux tristes

Dans les années 1950, Soraya Esfandiary Bakhtiary, princesse iranienne, fait la une des journaux. Sa beauté légendaire a ébloui Mohammad Reza Pahlavi, le dernier Shah d’Iran. Il l’épouse et la couvre de joyaux somptueux. Le couple impérial fait rêver : beau, glamour, et follement amoureux.
Du jour de son mariage, le Shah a dit : « J’étais heureux comme un enfant à qui on aurait donné la lune ». Mais le destin fut cruel, et la princesse, répudiée, faute de pouvoir donner un héritier. Du jour au lendemain, Soraya n’est plus qu’une princesse exilée, qui mène alors une vie d’errance dorée, luxueuse, sans but, aux quatre coins du monde.

Elle avait demandé que ses biens soient dispersés aux enchères après sa mort, survenue à Paris, en 2001. Dans son appartement avenue Montaigne, on découvre alors de véritables trésors, dont son inestimable collection de bijoux, cadeaux de son époux : l’imposant diamant taille émeraude de ses fiançailles de 22,37 carats, monté sur platine et signé Harry Winston, le collier de 63 perles fines blanches, le petit coffret en or jaune pavé de diamants ou la majestueuse parure d’émeraudes et de diamants. Les trésors de toute une vie, hors du commun.

© Pinterest
D’autres bijoux mythiques
Les bijoux de Sophia Loren
© GETTY IMAGES
1950
Les bijoux de Sophia Loren
Cartier & Bulgari
Le gorgerin de la duchesse de Windsor
© Cartier
Le coeur de Poiray
© Poiray
1975
Le coeur de Poiray
Poiray
Bague Trinity
© Cartier
1924
Bague Trinity
Cartier
Où trouver votre prochain bijou ?
À la recherche d’un bijou ? Découvrez où se trouve le détaillant le plus proche de chez vous.
Tous les points de vente